C’est ce jeudi 2 mai à partir de 8h30, qu’aura lieu le premier community management day ou encore "cm day" au Maroc  . Cet évènement, organisé par la chambre française de commerce et d'industrie Du Maroc (CFCIM) en partenariat avec

Le troisième opérateur marocain propose une nouvelle offre de forfait mobile. Il s'agit d'une alternative à la subvention de mobiles qui se base sur le crédit alternatif. Le principe est le suivant: le prix du mobile est intégré directement au forfait ce qui permet au consommateur de payer l'appareil sur une période de 12

Selon  nos confrères du site www.media24.ma, la direction de Vivendi dément avoir fixé la date de limite de dépôt des dossiers pour le rachat de ses parts de Maroc Télécom à ce lundi 22 avril. La direction n'a pas fait d'autres commentaires à ce sujet ce qui laisse planer le doute quand à la date de dénouement de cette affaire. En revanche, toujours selon la même source,  Etisalat et Oeredoo confirment leur intérêt pour l'opérateur historique. En effet, le premier aurait sécurisé 6,1 milliards d'euros pour le rachat. Quant au deuxième, il aurait réuni 9 milliards d'euros ce qui correspond selon les experts à la valeur totale de Maroc Télécom.

Une affaire à suivre....

 

Depuis le 1er avril dernier, Maroc Télécom applique un tarif de 0,5 DH par minute pour toutes les communications du fixe vers les fixes et mobiles nationaux et internationaux. Au niveau international, le tarif s’appliquera pour les fixes de l’Europe de l’Ouest et de l’Amérique du Nord. Quand aux portables,  les destinations visées sont : la France, la Belgique, le Canada, les Etas Unis, la Hollande, le  Royaume-Uni, le Portugal, la Suède, la Finlande et la République de Saint Marin.

Notons que le tarif s’applique aux appels hors Phony.

Sybla TV confirme son succès et vient d’attendre 1,5 millions de téléchargements en 6 mois. Selon les chiffres, l’application de streaming télé sur Android créée par le jeune Marouane Lamharzi Alaoui est utilisée plus de 400 000

 

C’est ce lundi à Rabat, à l’occasion de la rencontre d’information sur le thème « le tourisme sectoriel, un des piliers de développement économique au Maroc », que « Tourismo » a été présenté au grand public. Il s’agit d’un guide multimédia en 5 langues qui présente le produit touristique marocain. Son objectif est de promouvoir les nouvelles destinations marocaines et d’encourager le tourisme social et familial.

Selon mr Ali Ghannam, le président de la Fédération nationale du tourisme, ce guide permettra de révéler tout le potentiel des sites touristiques et de l’artisanat au Maroc. Rappelons que le tourisme a une grande valeur dans le royaume : elle est non seulement économique puisqu’il participe à hauteur de 8% de son PIB mais aussi culturelle puisqu’il met en valeur son patrimoine aussi riche que varié.

 

 

Nouveau rebondissement ou fausse alerte : difficile de le déterminer pour l’instant. Toujours est t-il que trois sources concordantes confirment l’intérêt de géant sud africain pour le rachat des 53% de parts de Vivendi au sein de Maroc Télécom.  Selon les mêmes informations, MTN serait actuellement en pourparlers avec plusieurs banques afin de monter un dossier de dernière minute, sachant que la date limite de candidature est fixée au lundi 22 avril.

Si pour l’instant il ne s’agit que de suppositions, les observateurs avertis pourront tout de même y apporter du crédit. En effet le patron de MTN, Sifiso Dabengwa, expliquait la semaine dernière à Reuters que son groupe souhaitait réaliser des acquisitions en Afrique ou au Moyen Orient pour un montant de 8 milliards de dollars. L’opérateur historique marocain pourrait donc être une cible idéale puisque les 53% des parts sont évalués à 7,2 milliards de dollars.  Et cela d’autant plus que le coréen KT, un sérieux concurrent, s’est retiré de la course.

Réponse le 22 avril.

Selon les derniers chiffres du rapport sur les technologies d’information et de communication publié ce mercredi par le
Le World Economic Forum, le Maroc se classe 89ème sur 144 pays. Un résultat qui reste mitigé car d'un côté il traduit des avancées positives puisque le Maroc gagne deux places par rapport au classement 2012. Il est également mieux classé que  l'Algérie (131ème), la Lybie (132ème) et la Mauritanie (135ème) ce qui lui confère un statut de leader dans le Maghreb. Et d'un autre côté, il traduit le retard très important du royaume par rapport aux pays arabes. Par rapport au Qatar par exemple qui est 23ème et qui fait même mieux que la France 26ème, à Israël qui est 15ème ou encore à l'Egypte qui est 80ème. L'évolution la plus spectaculaire reste celle de la Jordanie, qui malgré ses ressources limitées, à réussi à se hisser de la 119ème place en 2012 à la 47ème place cette année. Il reste donc de nombreux efforts à faire dans le domaine des TIC au Maroc d'autant plus que d'après le rapport « les avantages des TIC sont, aujourd'hui, largement reconnus et représentent une méthode permettant aux entreprises et au secteur économique d'optimaliser la productivité, de libérer des ressources et d'encourager l'innovation et la création d'emploi ».

Application 100% Marocaine

Micromagma sur Facebook